.:dietblog:.

ordinaire d'une grosse qui voudrait disparaître

12 mars 2008

19h11

Pour la première fois depuis que j'en ai parlé au psychiatre (il y a une semaine), j'ai réussi à me poser. Il s'agit de ce soucis que j'avais de ne jamais m'arrêter, ne jamais stopper la machine avant de dormir et quand même dans ce cas, aller jusqu'à l'épuisement avant le repos (lecture, visionnage de vidéos ...). J'y ai pensé toute cette semaine. Tout d'abord en pensant à la relaxation. Mais la personne que j'ai appelé pour une information n'a pas été très attentive à ma requête.
Ce soir j'ai des choses à faire, un peu de rangement, de ménage, de vaisselle, de lessive. Mais avant de commencer, j'ai d'abord posé mon sac, ma vieille pelisse et mon écharpe, je me suis assise sur le lit des chats et j'ai retiré mes chaussures et mes chaussettes. D'abord j'ai passé quelques minutes avec les chats et ce moment est profitable aussi bien à moi qu'à eux. Ensuite j'ai essayé de ne pas penser. Même si cela n'a pas été totalement possible ce soir, il y a eu tentative.

Il faut que je fasse cela tous les soirs. Mais il va falloir aussi trouver un moyen de m'y faire penser, de m'y obliger, de prendre ce temps là prioritairement sur le reste. J'ai pensé à mon fils qui est capable en rentrant de l'école, de rester 20 minutes sur son lit à ne rien faire.

Côté nourriture, les bons choix en tête, le marché à venir samedi, la cuisine indienne végétarienne encore en découverte et l'envie d'aller vers le bon.

Malgré le stress au boulot, toutes ces pensées qui assaillent et ne laissent pas beaucoup de répits, j'ai envie d'aller mieux. Je sens que de toute façon, si on met de côté mon addiction à la nourriture, il en va de ma santé de m'occuper au lieu de zapper.

J'ai écrit ces dernières semaines, mais je n'ai pas recopié dans le blog. Cela ne saurait tarder. Motivation !

orchidee4


Posté par supersizegirl à 19:24 - Permalien [#]

18 février 2008

8h39

Le week-end n'a pas été géant. Pas moche non plus. Une fois n'est pas coutume, je suis sortie. C. m'a proposé une soirée dans 1 café-concert de quartier. La musique était sympa et les conso pas chères. Mais je dois dire que me retrouver avec un groupe de personnes toutes plus alcoolisées les unes que les autres n'a pas été pour moi synonyme de super soirée. Bien sûr c'était sympa mais quelques uns sont très lourds (pas comme je le suis) et pour le reste, c'était souvent décousu niveau conversation une fois les concerts terminés.

Je sais que je ne veux pas ce genre de social là même s'il est vrai qu'on croise des gens intéressants. Mais l'abus d'alcool ternit la qualité des échanges et c'est bien dommage.

Je pense que cette soirée a été pour moi une sorte d'agent révélateur. Je crois que je vais chercher un milieu social où l'alcool ne fera pas partie des échanges. Je pense à un club de photo ou de bricolage.

Niveau alimentation ça va moyennement. Je cerne maintenant les questions de satiété. Il reste néanmoins que je dois diminuer les quantités de nourriture pendant les repas.  Dans cette démarche, l'anneau me sera d'une aide précieuse.

Je me suis aussi de nouveau penchée sur la cuisine indienne. J'ai étudié les différentes légumineuses utilisées dans la cuisine indienne. Elles y sont très importantes car à la base on mange essentiellement végétarien. Je vais appronfondir le sujet.

lumiere

Posté par supersizegirl à 13:09 - Permalien [#]

15 février 2008

8h55

Hier soir j'ai mangé et remangé. Ecrire ne suffit pas. Ce n'était pas beaucoup mais pour moi ça suffit à l'échec de la journée.

Le repas du midi avait été léger (1 soupe minestrone et 1 orange) et il est vrai que le soir j'avais très faim. Cependant la salade chinoise (crudités), les nouilles sautées, les crevettes piquantes et le petit gâteau de soja étaient copieux. J'étais donc rassasiée à 22h30 (j'ai mangé tard aussi). Pourtant il a fallu que je termine les 2 filets de hareng doux qui restaient dans le frigo. Et l'idée est venue comme ça. J'y pense une première fois, songeant à quelque chose de sucré que j'aurais pu avaler (l'écriture naturelle ici en dit beaucoup sur ce qui se passait à ce moment là), mais il n'y avait rien. Puis j'ai ouvert le frigo pour voir ce qui s'avalerait au plus vite. Finalement ce furent 2 bouts de pain avec ces deux petits filets.

Je suis déçue car j'ai beaucoup écrit ces jours ci, réfléchi. La seule chose dont je me souvienne lundi soir c'est la fatigue.

violette1

Posté par supersizegirl à 20:53 - Permalien [#]

13 février 2008

8h21

Finalement je ne suis pas allée mardi mais hier soir dans mon petit magasin pour les quelques fruits. J'ai acheté plus que des oranges et du thé mais pas des choses terribles qui me poussent par la suite dans des actes compulsifs.

En fait je suis tombée sur une bonne affaire. Du veau à moins de 10 € le kilo. J'ai envie de tenter ce traditionnel plat qu'est la blanquette et j'ai donc pris l'occasion d'un prix vraiment intéressant pour tenter le coup.

Avec ça des champignons, des carottes. Pour le reste de la recette, j'ai tout à la maison.

Je n'ai craqué sur rien d'autre sauf du coca light à l'orange.

Et finalement je suis ressortie contente parce que quand même j'y ai pensé.

Je me dis que la réflexion et la verbalisation, l'écriture, toutes ces choses m'aident à contrer les comportements addictifs.

Hier j'ai parlé de moi à deux collègues femmes et j'ai discuté en général des pulsions, du traitement, de la démarche. Cette discussion a été pour moi l'occasion de faire 1 exercice de synthèse de ma situation et cela m'a permis de repartir sur d'autres réflexions.

Comme par exemple qu'aujourd'hui je commence à me sentir plus forte pour contrer les pulsions, contrôler, être attentive. Je me sens aussi plus forte vis-à-vis d'éventuelles conséquences dépressives en cas de fort manque du à l'anneau. Je me dis que je serai soutenue, même en cas de crise, par mon médecin (psy). Et que, comme il me l'a dit, dans le pire des cas, celui où la thérapie ne résoudrait pas ce genre de problème, il resterait toujours en dernier recours, l'aide chimique. Mais je pense et j'espère que cela n'ira pas jusque là, du moins si je continue à m'occuper de moi.

Aussi je pense vraiment rappeler l'endocrinologue pour prendre rendez-vous.

marguerites2

Posté par supersizegirl à 21:06 - Permalien [#]

20h21

Je suis fatiguée. Je devais rentrer tôt et cuisiner cette blanquette mais j'ai papoté avec R. et finalement je rentre tard. Je crois que je ne vais pas faire le meilleur repas qui soit ce soir, plutôt quelque chose de tout prêt, acheté en ville, juste réchauffé au micro-onde.

Je vais bien mais la fatigue est vraiment trop grande, je n'ai même plus le courage d'écrire et de revenir sur ma journée.

tournesol1

Posté par supersizegirl à 20:37 - Permalien [#]

12 février 2008

9h41

Séance qui, comme je l'ai écrit hier, a été basée sur mon billet de 18h20. Maintenant je suis au bureau et je pense à mes oranges. Je me demande si j'en serai capable et je me dit que j'irai si je me sens prête. Tout en sachant qu'il faudra forcément y aller d'ici 2 jours, au risque de faire sinon un choix malheureux.

Comme je l'ai dit au psy, j'ai peur de ce qui va se passer dans le magasin. Je vais donc essayer d'appliquer une méthode Coué d'ici ce soir ou demain et j'ai noté 2 choses dont j'avais besoin pour l'instant : quelques fruits (oranges et autre chose selon arrivage et prix) et du thé (le Lipton jaune).

orchidee16


Posté par supersizegirl à 21:19 - Permalien [#]

8h18

La réflexion, le partage et enfin l'écriture m'ont peut-être permis de juguler les choses. Hier soir par de pulsion après repas et ce matin, en préparant mon sac-repas pour ce midi, j'ai pensé qu'il fallait aller chercher des fruits d'ici le marché de samedi. Car en effet il me restait 1 seule orange et 1 pomme dans le frigo (maintenant plus qu'1 pomme).

Donc ce soir ou demain soir j'irai à Shopi, j'y avais trouvé des oranges qui me plaisaient la dernière fois.

Je pense de plus en plus souvent à l'anneau, l'idée vient à moi souvent, de plus en plus souvent, sans que je sache vraiment pourquoi. Je pense moins au ballon et je me dis que je n'en voudrai pas à cause du prix.

Twins


Posté par supersizegirl à 20:52 - Permalien [#]

11 février 2008

18h20

J'ai passé un horrible week-end. D'un point de vue humeur et d'un point de vue alimentaire (et cela semble logique, même si cela m'attriste).

Bien évidemment j'ai cherché à comprendre. Comprendre pourquoi je n'ai pas fait les bon choix avant (achats), pourquoi je n'ai pas contrôlé les pulsions et l'addiction de manger mal (équilibré), trop et à RE-manger.

J'ai cherché ce qui venait de changer dans ma vie quotidienne qui a mis l'aiguille alimentaire sur le mode destructeur.

Jeudi soir dernier en rentrant de l'école le fils m'annonce qu'il va avoir un second petit frère. Sur le moment cette nouvelle m'a semblée plutôt bonne car je suis contente pour lui.

C'est certainement ensuite dans mon inconscient que cette nouvelle est allée creuser dans mes faiblesses.

Ou comment dans le concours des ex (façon Sex And The City) on compare sa vie à celle de son ex, avec ce sentiment diffus, confus, voir apparament inexistant, d'échec personnel quand l'autre semble avoir bien réussi l'après (peu importe qu'il soit heureux, c'est l'aspect extérieur qui compte).

Et pour moi le raisonnement que je sais faussé, en relation directe avec mon problème, mon physique, c'est que je n'ai pas réussi, que personne ne m'aime (et ne m'aimera). Si j'utilise une comparaison alimentaire, on met ça à mijoter dans le bouillon et ça donne une baisse de moral, un sentiment d'échec et le retour du comportement alimentaire addictif.

Il y a cependant deux éléments qui me font redresser la tête :
- le fait d'y penser, de l'écrire, m'a redonné envie de reprendre le travail et les bons réflexes entamés il y a environ un mois -> le marché, les achats contrôlés, le plaisir, l'envie.
- peut-être rien à voir mais j'ai fait un rêve très agréable il y a deux jours avec une maison très grande, très confortable et qui était celle d'une amie très belle. Elle était à la fois la maison et j'ai pensé dans le rêve que je voulais être (avoir) cette maison, grande et belle. J'ai aussi vu ma maman passer dans cette maison, très calme, me souriant, son passage me réconfortant. Lorsque je rêve de maison depuis quelques mois, ce sont toujours des endroits spacieux, dans lesquels des amis discuteraient, confortablement installés, prenant un verre. Des endroits où l'on se sent bien. C'est peut-être ce à quoi j'aspire. Un jour j'essaierai de décrire ces univers.

J'ai appelé mon amie pour lui raconter mon rêve et aussi lui donner de mes nouvelles (et prendre des siennes). Cela m'a fait du bien, écrire aussi.

Je me rends compte aussi que ce que j'écris servira pour le gros à la séance de demain en thérapie.

rose11

Posté par supersizegirl à 20:43 - Permalien [#]

02 février 2008

Le marché

Quand je parle du supermarché comme enfer du gros, le marché au contraire est un endroit idéal pour avoir de bonnes pratiques dans l'alimentation, à savoir ce qui est la première étape d'un bon manger, les courses.  J'ai du mal à exprimer cette impression et ce vécu que j'ai du marché mais il s'agit d'une chose tout à fait différente et à part dans les courses, un moment de plaisir réel. Parce qu'on achète de bons produits, parce qu'on pense à ce qui va nous régaler et parce que les sens sont titillés (par les odeurs, les couleurs entre autres). Le contact humain participe aussi à ce moment privilégié.

Ce matin j'ai fait le marché de la Petite Hollande à Nantes. A 2 arrêts de tramway de chez moi, il se tient sur un très grand parking. Avec mon caddie qui n'est aujourd'hui plus l'apanage des mamies, je parcours les allées de ce grand marché melting-pot, il mélange tous les genres de commerçants et ça permet un grand choix de produits et de prix. Avec les temps j'y ai pris mes habitudes et il y a des commerçants chez qui je retourne systématiquement.

Il y a l'arabe du fond, côté piscine, le dernier avant le non alimentaire. Chez lui je trouve la semoule de couscous, les raisins secs et autres fruits secs, beaucoup moins chers qu'ailleurs, le thé vert, le pain arabe et les olives. Aujourd'hui j'ai acheté du pain (2 petits et 1 grand parfumé aux graines) et des olives piquantes au citron, ainsi que des piments doux.

Il y a ensuite différents commerçants arabes dont je ne repère pas les étales, mais à chaque fois je cherche quelques produits bien spécifiques : les ananas quand ils sont beaux et pas trop chers, la coriandre fraîche (pour préparer les keftas  maison), la menthe fraîche (pour le thé vert à la menthe), et les oranges. Pour les oranges je suis assez difficile, je n'aime pas ce qui est trop acide et en hiver on trouve un type d'orange à grosse peau, souvent très grosses (parfois comme des pamplemousses), très juteuses et sucrées, avec peu d'acidité. Je trouve ces oranges là chez les arabes uniquement. Ce matin j'ai pris 8 énormes oranges énormes et 2 bouquets de menthe fraîche.

Et puis il y a ce "fruits et légumes" qui fait de la mâche nantaise excellente et chez qui je peux aussi trouver de la  bintje (chose assez rare dans la région), la seule pomme de terre qui fait de bonnes frites croustillantes. Ce matin je me suis gavée pour plus de 13 € de fruits et légumes :
- 1 brocolis
- 500 gr d'oignons
- 500 gr d'échalotes
- 180 gr de mâche nantaise
- 1 betterave
- 2 kgs de bintjes
- 1 bouquet de radis
- 1 bouquet de persil plat
- 1 bouquet de persil frisé

Il y a aussi un producteur qui fait pommes et poires et chez qui on trouve d'excellentes variétés de poires assez rustiques qu'on ne trouve pas dans un supermarché, rien de comparable au niveau texture, goût. C'est le fiston qui apprécie particulièrement les poires, je lui en prends donc toujours quelques unes.

Je suis passée aussi chez ce petit producteur de chèvre qui vend aussi des oeufs et quelques produits faits maison (pain, brioches, clafoutis). Je trouve chez lui le meilleur chèvre frais que j'ai pu manger depuis longtemps et c'est un passage obligé, même si le fromage est cher (2,60 € le crottin de chèvre frais) c'est un plaisir sain (un des fromages les moins caloriques), alors autant en profiter. Il propose aussi des chèvres plus faits, natures ou parfumés (échalote, poivre ...) mais je dois dire que je reste accro au chèvre frais avec le budget dont je dispose. Aujourd'hui j'ai pris un crottin évidemment.

Et puis il y a le fromager. Celui-là c'est délicat car un passage chez lui est toujours douloureux pour le portefeuille. Donc je prend toujours 1 ou 2 morceaux de fromage. Aujourd'hui un morceau de Beaufort et 1/4 de Maroilles (6,31 € pour un peu plus de 300 gr de fromage mais la qualité est là). Les produits proposés par ce commerçant sont d'excellente qualité et si je n'y vais pas systématiquement et que parfois je me rabats sur les fromages fades du supermarché, plus dans mes moyens, je vais quand même parfois faire cette dépense. Il faut peu de fromage pour en apprécier les parfums quand ils sont excellents. De plus, le fiston découvre le fromage depuis quelque temps, il s'attaque à tous les découvrir et j'apprécie de le guider dans cette découverte de la gastronomie. Comme il le dit lui-même, il aime tous les fromages, bleu excepté, du plus tendre au plus fort, et il affectionne particulièrement les fromages forts, les qui puent et qui se dégustent lentement.

Je vais aussi parfois chez une commerçante qui vend des fruits secs, olives et c'est là que je trouve de véritables raisins de Corinthe ou de la polenta. Mais aujourd'hui je n'avais besoin de rien.

Voici le petit tour que j'ai fait ce matin, presque 35 € de produits frais, dont une bonne partie servira à notre repas de ce midi, présenté en petites choses à piocher : keftas maison, merguez hallal, olives et piments doux, betterave, radis à la fleur de sel, pain, fromages et fruits.



marche

Posté par supersizegirl à 11:50 - préparation menus - Permalien [#]

27 janvier 2008

22h05

J'ai du mal à écrire, je dois un peu me forcer. Là j'écris parce que cela va un peu mieux mais sinon côté écriture, mis à part le carnet alimentaire, nada depuis 6 jours.

 

Le moral est en berne, la santé aussi. Après une semaine d'arrêt maladie pour cause de trachéite puis sinusite, me voilà dimanche soir avec une toux d'irritation très fatiguante. Dès que je fais des mouvements autres que simplement respirer, je tousse, parfois plusieurs minutes sans m'arrêter et ça me remue tout l'intérieur et me fatigue beaucoup. Ces crises me font penser à l'infection pulmonaire que j'ai subi il y a deux ans (c'était en janvier aussi) et j'ai peur que ce soit la même chose. Si c'est le cas, je suis pas sortie d'affaire. Alors c'est pour ça que je pense que peut-être demain je vais rappeler le médecin et essayer de soigner cette sale toux au plus vite.

 

Pour l'alimentaire cela s'améliore un peu, carnet bien rempli, repas plus sains dans l'ensemble, quantités moindre, satiété correcte. Au moins de ce point de vue là ce sont de bonnes choses.

 

En espérant que je ne sois pas bloquée ici encore une à plusieurs semaines pour repos forcé et rééducation pulmonaire chez le kiné, comme la dernière fois.

rose2

Posté par supersizegirl à 22:29 - Permalien [#]