.:dietblog:.

ordinaire d'une grosse qui voudrait disparaître

11 février 2008

18h20

J'ai passé un horrible week-end. D'un point de vue humeur et d'un point de vue alimentaire (et cela semble logique, même si cela m'attriste).

Bien évidemment j'ai cherché à comprendre. Comprendre pourquoi je n'ai pas fait les bon choix avant (achats), pourquoi je n'ai pas contrôlé les pulsions et l'addiction de manger mal (équilibré), trop et à RE-manger.

J'ai cherché ce qui venait de changer dans ma vie quotidienne qui a mis l'aiguille alimentaire sur le mode destructeur.

Jeudi soir dernier en rentrant de l'école le fils m'annonce qu'il va avoir un second petit frère. Sur le moment cette nouvelle m'a semblée plutôt bonne car je suis contente pour lui.

C'est certainement ensuite dans mon inconscient que cette nouvelle est allée creuser dans mes faiblesses.

Ou comment dans le concours des ex (façon Sex And The City) on compare sa vie à celle de son ex, avec ce sentiment diffus, confus, voir apparament inexistant, d'échec personnel quand l'autre semble avoir bien réussi l'après (peu importe qu'il soit heureux, c'est l'aspect extérieur qui compte).

Et pour moi le raisonnement que je sais faussé, en relation directe avec mon problème, mon physique, c'est que je n'ai pas réussi, que personne ne m'aime (et ne m'aimera). Si j'utilise une comparaison alimentaire, on met ça à mijoter dans le bouillon et ça donne une baisse de moral, un sentiment d'échec et le retour du comportement alimentaire addictif.

Il y a cependant deux éléments qui me font redresser la tête :
- le fait d'y penser, de l'écrire, m'a redonné envie de reprendre le travail et les bons réflexes entamés il y a environ un mois -> le marché, les achats contrôlés, le plaisir, l'envie.
- peut-être rien à voir mais j'ai fait un rêve très agréable il y a deux jours avec une maison très grande, très confortable et qui était celle d'une amie très belle. Elle était à la fois la maison et j'ai pensé dans le rêve que je voulais être (avoir) cette maison, grande et belle. J'ai aussi vu ma maman passer dans cette maison, très calme, me souriant, son passage me réconfortant. Lorsque je rêve de maison depuis quelques mois, ce sont toujours des endroits spacieux, dans lesquels des amis discuteraient, confortablement installés, prenant un verre. Des endroits où l'on se sent bien. C'est peut-être ce à quoi j'aspire. Un jour j'essaierai de décrire ces univers.

J'ai appelé mon amie pour lui raconter mon rêve et aussi lui donner de mes nouvelles (et prendre des siennes). Cela m'a fait du bien, écrire aussi.

Je me rends compte aussi que ce que j'écris servira pour le gros à la séance de demain en thérapie.

rose11

Posté par supersizegirl à 20:43 - Permalien [#]