.:dietblog:.

ordinaire d'une grosse qui voudrait disparaître

02 février 2008

Le marché

Quand je parle du supermarché comme enfer du gros, le marché au contraire est un endroit idéal pour avoir de bonnes pratiques dans l'alimentation, à savoir ce qui est la première étape d'un bon manger, les courses.  J'ai du mal à exprimer cette impression et ce vécu que j'ai du marché mais il s'agit d'une chose tout à fait différente et à part dans les courses, un moment de plaisir réel. Parce qu'on achète de bons produits, parce qu'on pense à ce qui va nous régaler et parce que les sens sont titillés (par les odeurs, les couleurs entre autres). Le contact humain participe aussi à ce moment privilégié.

Ce matin j'ai fait le marché de la Petite Hollande à Nantes. A 2 arrêts de tramway de chez moi, il se tient sur un très grand parking. Avec mon caddie qui n'est aujourd'hui plus l'apanage des mamies, je parcours les allées de ce grand marché melting-pot, il mélange tous les genres de commerçants et ça permet un grand choix de produits et de prix. Avec les temps j'y ai pris mes habitudes et il y a des commerçants chez qui je retourne systématiquement.

Il y a l'arabe du fond, côté piscine, le dernier avant le non alimentaire. Chez lui je trouve la semoule de couscous, les raisins secs et autres fruits secs, beaucoup moins chers qu'ailleurs, le thé vert, le pain arabe et les olives. Aujourd'hui j'ai acheté du pain (2 petits et 1 grand parfumé aux graines) et des olives piquantes au citron, ainsi que des piments doux.

Il y a ensuite différents commerçants arabes dont je ne repère pas les étales, mais à chaque fois je cherche quelques produits bien spécifiques : les ananas quand ils sont beaux et pas trop chers, la coriandre fraîche (pour préparer les keftas  maison), la menthe fraîche (pour le thé vert à la menthe), et les oranges. Pour les oranges je suis assez difficile, je n'aime pas ce qui est trop acide et en hiver on trouve un type d'orange à grosse peau, souvent très grosses (parfois comme des pamplemousses), très juteuses et sucrées, avec peu d'acidité. Je trouve ces oranges là chez les arabes uniquement. Ce matin j'ai pris 8 énormes oranges énormes et 2 bouquets de menthe fraîche.

Et puis il y a ce "fruits et légumes" qui fait de la mâche nantaise excellente et chez qui je peux aussi trouver de la  bintje (chose assez rare dans la région), la seule pomme de terre qui fait de bonnes frites croustillantes. Ce matin je me suis gavée pour plus de 13 € de fruits et légumes :
- 1 brocolis
- 500 gr d'oignons
- 500 gr d'échalotes
- 180 gr de mâche nantaise
- 1 betterave
- 2 kgs de bintjes
- 1 bouquet de radis
- 1 bouquet de persil plat
- 1 bouquet de persil frisé

Il y a aussi un producteur qui fait pommes et poires et chez qui on trouve d'excellentes variétés de poires assez rustiques qu'on ne trouve pas dans un supermarché, rien de comparable au niveau texture, goût. C'est le fiston qui apprécie particulièrement les poires, je lui en prends donc toujours quelques unes.

Je suis passée aussi chez ce petit producteur de chèvre qui vend aussi des oeufs et quelques produits faits maison (pain, brioches, clafoutis). Je trouve chez lui le meilleur chèvre frais que j'ai pu manger depuis longtemps et c'est un passage obligé, même si le fromage est cher (2,60 € le crottin de chèvre frais) c'est un plaisir sain (un des fromages les moins caloriques), alors autant en profiter. Il propose aussi des chèvres plus faits, natures ou parfumés (échalote, poivre ...) mais je dois dire que je reste accro au chèvre frais avec le budget dont je dispose. Aujourd'hui j'ai pris un crottin évidemment.

Et puis il y a le fromager. Celui-là c'est délicat car un passage chez lui est toujours douloureux pour le portefeuille. Donc je prend toujours 1 ou 2 morceaux de fromage. Aujourd'hui un morceau de Beaufort et 1/4 de Maroilles (6,31 € pour un peu plus de 300 gr de fromage mais la qualité est là). Les produits proposés par ce commerçant sont d'excellente qualité et si je n'y vais pas systématiquement et que parfois je me rabats sur les fromages fades du supermarché, plus dans mes moyens, je vais quand même parfois faire cette dépense. Il faut peu de fromage pour en apprécier les parfums quand ils sont excellents. De plus, le fiston découvre le fromage depuis quelque temps, il s'attaque à tous les découvrir et j'apprécie de le guider dans cette découverte de la gastronomie. Comme il le dit lui-même, il aime tous les fromages, bleu excepté, du plus tendre au plus fort, et il affectionne particulièrement les fromages forts, les qui puent et qui se dégustent lentement.

Je vais aussi parfois chez une commerçante qui vend des fruits secs, olives et c'est là que je trouve de véritables raisins de Corinthe ou de la polenta. Mais aujourd'hui je n'avais besoin de rien.

Voici le petit tour que j'ai fait ce matin, presque 35 € de produits frais, dont une bonne partie servira à notre repas de ce midi, présenté en petites choses à piocher : keftas maison, merguez hallal, olives et piments doux, betterave, radis à la fleur de sel, pain, fromages et fruits.



marche

Posté par supersizegirl à 11:50 - préparation menus - Permalien [#]